Mots-clé : illustrations

« Et ça vous fait rire ? » de Hugleikur Dagsson

J’ai profité de ce week-end pascal pour feuilleter un des livres reçu pour mon dernier SWAP qui m’avait emmené en Islande. J’ai commencé ma découverte avec un livre d’illustrations de Hugleikur Dagsson, dessinateur satirique de magazines et romans graphiques islandais. Et ça vous fait rire ? a été publié initialement en 2007, et édité en France en 2009.

Les dessins sont simples, les scénettes se compose d’une unique image et d’une peu de dialogues, mettant en scène des personnage plus déjantés les uns que les autres… Clair et concis, très efficace donc.
Je pensais être cynique et avoir un humour glauque, et bien je crois que Dagsson a un niveau bien trop élevé dans ce domaine pour moi !
Difficile de dire que j’ai aimé… j’ai trouvé ça pas très drôle dans l’ensemble, seules quelques illustration m’ont décroché un sourire… Si certaines scènes sont intelligentes dans leur côté décalé et critique, ou amusantes par le côté bête et méchant, j’ai pas trop accroché aux blagues scatos ou trop barrées cul… Pourtant tout le monde en prend pour son grade : la religion, les médias, les intellos, les famille (et surtout leurs enfants), … personne n’est épargné par sa plume, et c’est très bien !

Enfin, c’est tout de même intéressant de voir ce qui se fait de l’autre côté de la mer du Nord ! Mais pour répondre à la question par le titre du livre Et ça vous fait rire ?, bah, pas particulièrement, et en tous cas, pas toujours … :s

« Manabe Shima » et « Tokyo Sanpo » de Florent Chavouet

Petite découverte de l’automne, ces deux livres de Florent Chavouet. C’est chez Komikku que j’ai découvert ce dessinateur, et je n’ai plus qu’une envie : qu’il sorte un troisième opus !
A noter qu’ils l’on eu en dédicace le 30 octobre dernier, le résumé de la séance est sur leur blog ici. Je suis un peu dégoûtée de ne pas avoir pu y aller finalement… mais ma virée au Paris Game Week à pris le dessus ce jour là :s

Petite présentation des deux livres de Florent Chavouet pour vous situer : il s’agit d’une sorte de journal illustré de ses séjours et périples au Japon.

Le premier, Tokyo Sanpo, sorti en 2009, présente Tokyo et ses différents  quartiers, que Florent à sillonné à vélo. Je crois qu’il est resté en tout 6 mois lors de ce premier séjour, pour accompagner son amie qui devait être en stage sur place. Le livre est découpé en chapitres / quartiers, dans lesquel ont peut admirer le coup de patte de ce jeune dessinateur… C’est d’ailleurs ce qui m’a interpellé lors de cette première lecture : c’est à la fois mal dessiné et bien dessiné… Le traitement de la perspective est très subjective, avec des points de fuite qu’on imagine sorti des conditions de dessin en plein rue, ou de déformations type photos avec un grand angle. Pourtant, le dessin semble vivant et criant de vérité, et le traitement au crayon de couleur et feutre donne un côté très frais.
Bref, un vrai dessinateur de terrain, qui croque tout ce qui passe devant lui : architectures, personnes, logos, canettes de soda et nourriture, fruits et légumes… de plus il nous apprend plein de petits trucs sur la vie de tous les jour au Japon, comme le prix des fruits, l’utilité du vélo, comment se déroule une garde à vue dans un commissariat… Le genre de chose utile avant de préparer son voyage à Tokyo 🙂

Le second, Manabe Shima est sorti début octobre 2010. Cette fois, Florent a pris son sac à dos pour aller sur une petite île du Japon (qui en compte tout de même plus de 400), afin de vivre deux mois avec ces insulaires. Son choix c’est porté sur Manabe Shima, île sur laquelle on lui dit avant de partir qu’ il n’y a rien (ce qui rend tout de même les choses beaucoup plus attrayantes ^^).
Contrairement à Tokyo Sanpo, les relations avec les autochtones sont beaucoup plus mise en avant… vie sur un espace restreint oblige. Et avec 300 habitants, les relations à l’autre sont forcément différente de celle de la capitale.  Ses nouveaux compagnons (dont la moyenne d’âge totale doit avoisiner les 60 ans) vont lui faire découvrir les petits et grands moment de la vie sur Manabe Shima : rites religieux, pêche au crabe, feux d’artifices, dégustation de udon et d’alcool local…
Pour ma part, j’ai préféré cet opus, plus centré sur les gens, les conversations (ou tentatives), les activités partagées avec les habitants de Manabe Shima… Il y a un côté peut être moins encyclopédique que le premier livre, son style narratif et graphique est encore mieux maîtrisé… et le résultat est vraiment génial !

Avec ces livres, on n’est pas dans un simple cabinet de curiosité, mais plutôt en plein dans le carnet de voyage, entre le regard de l’occidental sur une culture qu’il découvre et interprète avec ses mots, l’exploration de plantes et créatures différentes, le soucis de relever chaque détail de structure familiale ou architecturale… le tout toujours emprunt de poésie, d’humour et de tolérance.
Côté lecture, il y a toujours plein de petits détails à lire ou regarder… et il y a même une carte de l’île réalisé par ses soins dans Manabe Shima !

Bref, un véritable coup de coeur… je ne vais d’ailleurs pas tarder à aller m’acheter Tokyo Sanpo, que j’avais à la base emprunté à la médiathèque.
Fan du Japon, jetez vous dessus, c’est une perle ! Les autres, faites de mêmes, car vous apprendrez plein de chose sur ce pays et ses habitants, parfois loin des à priori que l’on a sur le sujet 🙂
Achetez le ou offrez le… comme cela, Florent Chavouet pourra peut être repartir quelques mois au Japon, afin de nous partager une nouvelle fois via son oeuvre son périple et ses découvertes 😉