Mots-clé : Histoire

« Les Rois Maudits, tomes 1 à 3 » de Maurice Druon

Après mon coup de coeur pour Les piliers de la Terre de Ken Follett, j’ai fait découvrir l’ouvrage à mon copain qui a adoré, mais avait regretté le caractère de fiction de l’histoire… Sur les conseils de Petite Fleur, je lui ai offert ce premier gros volumes de la célèbre série de Maurice Druon, Les Rois Maudits, qui malgré le caractère romancé du récit nous en apprend beaucoup sur l‘Histoire de notre pays !
A noter que l’édition de Plon, ici présentée, contient les 3 premiers tomes de la série : Le Roi de Fer (1955), La Reine Etranglée (1955), Les poisons de la Couronne (1956).

Je me suis donc plongée dans l’aventure pour clore (en mode turbo pour le finir avant le 31 décembre) mon second contrat du Challenge Petit BAC 2011, catégorie métier…  Roi, c’est un métier comme un autre, non ? Et à lire cette série, il n’est pas forcément des plus reposants

Depuis le règne de Philippe le Bel jusqu’à Louis le Hutin, on suit une foule de personnages historiques : le roi Philippe le Bel lui même, les épouses des Princes, Guccio Baglioni le Lombard, Robert d’Artois, la future Reine Clémence de Hongrie… à travers leurs regards se dessine la trame de l’Histoire de France.
Tout commence avec le jugement et la condamnation à mort des Templiers, et plus particulièrement de leur maître Jacques de Molay, qui sur le bûcher promet la mort à ses bourreaux : le roi Philippe le Bel, son garde des Sceaux et le Pape, et les maudits sur 13 générations… Sur 3 tomes déjà, on peut bien croire que ces mots ont résonné  aux oreilles d’un dieu ou d’un diable, car la honte, la maladie, la mort, l’infamie, la trahison… n’auront de cesse de tourmenter la famille royale et ceux qui sont proches du pouvoir !

Rien que pour sa qualité historique, le livre vaut le détour, car on ne sort de la lecture que plus instruit. Et pour ne rien gâcher, le style est simple et agréable, malgré l’utilisation d’expression ou terme hérités du XIVème siècle ! Je me suis même surprise à m’exclamer des « Holàlà » ou à rire devant certains passage… L’Histoire décrite et romancé par Druon à de quoi réconcilier avec la matière 😉
Pour le coup je m’amuse à aller voir au fur et à mesure des chapitres les portraits d’époque des différents protagonistes sur Google Image, et je me renseigne un peu sur la Wikipédia et d’autres sites d’Histoire sur les faits de l’époque (en essayant de ne pas en apprendre trop pour ne pas dévoiler la suite de l’intrigue, que j’ignore, car pour mon plus grand bonheur aujourd’hui, je suis une buse en histoire médiévale ^^).

Bref, une belle lecture, que je vais continuer, car il y a encore 2 tomes dans cette collection… et j’aimerai bien savoir à quelle sauce seront mangés les descendants de Philippe le Bel :p

« Métronome » de Lorànt Deutsch

Dernier livre pour ma liste du challenge Petit Bac, dans la catégorie « Lieu » : Métronome : L’histoire de France au rythme du métro parisien. Il traine dans ma PAL depuis un moment, et ce challenge a été l’occasion de le placer finalement 🙂

Tout le monde a entendu parler de ce best-seller sorti en 2009 et de son auteur : Lorànt Deutsch partage avec nous sa passion de Paris et de son histoire, en prenant le parti pris de nous la faire faire vivre via quelques stations de métro mythiques. Ce choix pourrait paraître anecdotique, mais finalement, ça cadre complétement avec ma vision de Paris lorsqu’on on y vit et/ou travaille : on voit défiler la capitale au rythme des noms de stations, sans toujours savoir ce qui se trouve en surface, et même lorsqu’on le sait, l’origine du nom de la station.

J’ai eu l’impression d‘apprendre pas mal de choses sur l’histoire de Paris, même si je regrette parfois que certains passages soient trop rapides… mais en 380 pages, difficile de s’attendre sur tous les détails de l’histoire de France et d’Europe : on passe en revu plus de 2000 ans d’histoire de la ville, il y a forcément des périodes qui sont un peu occultées.
Contrairement a ce que certains journalistes ont pu dire en y voyant qu’une opération financière, je comprend parfaitement pourquoi Lorànt Deutsch a choisi de sortir une version illustrée de son livre : les passages décrivant les quartiers, bâtiments, détails architecturaux, … ne peuvent s’apprécier qu’en les voyant. Personnellement je n’ai pas fait l’exercice de sortir à chaque station de métro composant les chapitre du livre afin d’y découvrir les quartiers décrits : un recueil de photographie me semble être une très bonne idée, aussi bien pour les provinciaux ne connaissant pas Paris et désireux de mieux apprécier Métronome, ou tout parisien n’ayant pas envie de jouer systématiquement à un jeu de piste dans la ville 🙂

Un livre bien écrit, l’auteur arrive à nous intéresser à l’Histoire, ce qui est déjà un premier pas pour l’apprécier… Il parait qu’une adaptation TV devrait sortir en 2012 sur France 5, avec reconstitutions en images de synthèse et tout. Ça devrait pas trop mal marcher, vu son entrain pour partager sa passion (le peu de fois ou je l’ai vu en parler dans des émissions TV, j’ai bien accroché) et l’engouement des français pour cette thématique (si on en crois les 1,2 millions d’exemplaire du livre vendus).

Donc un ouvrage que j’ai du mal à critiquer… même si je n’ai pas été accrochée plus que cela. Mais il faut dire que je suis plus branchée fiction, même si l’Histoire peut être mise en récit. Bref, j’ai lu les derniers chapitres en diagonale, et à part quelques anecdote historiques j’ai oublié la moitié des informations je crois… (mais je pourrais tout de même me la péter en soirée en sortant quelques anecdotes sur les origines du Louvre ou des Invalides ^^). Finalement il faudrait l’utiliser un peu en mode « touriste » et lire un chapitre quand on se trouve dans tel ou tel quartier de Paris… là j’ai un peu fait une indigestion :s
Les amateurs d’Histoire parisienne en herbe y trouveront surement leur compte en revanche !