Mots-clé : émotion

« Complétement cramé ! » de Gilles Legardinier

Depuis plusieurs années je voyais cette couverture dans les librairies, dans les mains de lecteurs dans le métro… sans vraiment savoir de quoi il s’agissait. Un vrai manque à ma culture littéraire populaire ! Surtout quand tous les gens qui l’ont lu autour de soi en disent le plus grand bien… sans parler des nombreux avis positifs sur les sites de lecteurs.
C’est donc en ayant à l’esprit d’être face à un best-seller que j’ai entamé ma lecture.

Andrew Blake, arrivé à la soixantaine, fait le bilan de sa vie et décide de la changer totalement. Ce patron d’entreprise, veuf, vivant en Angleterre, décide de partir quelques mois en France et de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Dorénavant, il sera majordome dans la demeure de Nathalie, qui pense vraiment avoir embauché du petit personnel.
Entre la maitresse de maison, la cuisinière Odile et son chat Méphistophélès, la jeune femme de ménage Manon et le gardien Philippe… il va avoir fort à faire. En effet, chacun a sa somme de petits et grand malheurs, qu’il va se faire un plaisir d’atténuer, parfois à leur insu.

Ce roman est en effet fort rafraichissant, comme j’avais ouïe dire. La prose est simple, les idées biens tournées… et ces pages sont truffées d’anecdotes amusantes, de jeux de mots surréalistes… Bref, l’humour british à la sauce française ! On est même parfois ému par les situations, scènes ne sont pas trop mièvres contrairement à ce que je craignais.
Les personnages sont attachants, chacun avec son lot de regrets, auquel on pourra tour à tour s’identifier. Bref, un joli conte sur la vie, à différents moment de maturité.

Mais bon, il faut avouer qu’on m’a tellement vendu ce roman comme une perle que je suis un petit peu déçue. J’ai vraiment pris plaisir à le lire, je le conseillerai autour de moi, mais il me manque un petit quelque chose pour que ce soit vraiment un coup de cœur. Mais attention, c’est vraiment un très bon livre ! Il est juste un peu victime de son succès pour moi…

« Le Cherche Bonheur » de Michael Zadoorian

Le cherche bonheurIl y a quelques années, alors que je me baladais chez Book-Off, le libraire d’occasion, je suis tombée sur ce roman de Michael Zadoorian. Un auteur en « Z » ça n’est pas si commun et c’est bien utile pour les challenges littéraires !
Je l’avais donc acheté, emmené chez moi, rangé… et un peu oublié. Heureusement, le challenge ABC m’a permis de le ramener à mon bon souvenir ! Et c’est une très bonne chose…ce roman m’a laissée toute chose ce matin, alors que je le refermais.

Ella et John vivent à Detroit et sont mariés depuis 60 ans. Leurs enfants sont grands, et leurs petits-enfants aussi. Mais comment vivre sereinement sa retraite quand la maladie guette ? John est sénile… une belle tournure pour dire que la maladie d’Alzheimer dévore ses souvenirs. Ella a des gênes… le cancer la fait souffrir. Mais le pire, c’est que cette maladie incurable en fait un objet d’expérimentation pour les médecins. Afin de leur échapper, elle se soustrait à la vigilance de ses enfants et elle prend la route avec John, à bord de leur camping car, le « Cherche Bonheur ». Direction la Californie et Disneyland, via la route 66 !

Nous suivons le couple d’octogénaires dans son périple, qui prend tour à tour la teinte d’aventures pleines d’humour, de drame, ou de tragédie. Il n’y a pas a dire, on rit autant qu’on pleure dans le même chapitre. Les situations passent très rapidement du ridicule à l’émotion, du sourire à la peur pour nos héros.
Il faut dire que le couple à tout pour se faire remarquer : Ella est l’archétype de la mamie obèse américaine qui se promène en déambulateur à roulettes, et est incapable de se relever seule tant elle est usée et grosse… Mais elle nous touche dans sa sensibilité et son regard malicieux sur le monde, malgré la douleur, la maladie, et la perspective de l’inéluctable. John lui navigue dans le brouillard. Il ne vit que de rituels, et est rendu lunatique et sale de par son Alzheimer… mais son regard plein d’amour pour sa femme est touchant.
Un roman qui nous apprend beaucoup sur la vie forcément. On se dit que rien n’est plus important que l’amour finalement, car il ne reste plus que le couple et les souvenirs communs à la fin. Le voyage du « Cherche Bonheur », ancien véhicule des bons moments en famille, devient le moyen de se souvenirs du passé, des amis qui sont partis, de ce qui a été fait et qui est maintenant un simple élément de l’histoire de deux vies.

Je lis rarement des romans de ce type mais j’ai été touchée par l’émotion qui s’en dégage. Forcément on pense à sa propre famille, à ses parents et grands-parents (du coup j’en ai retrouvé certains dans ces deux personnages…) Mais on a aussi à l’esprit ce que nous, on sera et fera dans 50 ans !
Je le conseille donc vivement, je ne pense pas qu’il vous laissera indifférent 🙂

ABC-2015