Mots-clé : discours

« Elle est pas belle la vie ? Conseils d’un vieux schnock à de jeunes cons » de Kurt Vonnegut

Court, c’est le maître mot de mes lectures en cette fin d’année pour boucler le Challenge ABC ! C’est dommage, car ça faisait un moment que je voulais me plonger dans du Kurt Vonnegut, et j’avais en vue Le berceau du chat ou Abattoir 5
Heureusement je vais tout de même pouvoir découvrir l’auteur avec ce recueil de discours de fin d’années universitaires aux Etats-Unis.

A travers 9 discours prononcés entre 1978 et 2004, Kurt Vonnegut prodigue des conseils aux jeunes générations fraichement sorties de l’université, mais aussi aux autres (parents, professeurs…). Si je dois retenir des choses, outre son ton direct, simple et un certain sens de l’humour, ça sera son humanisme à toute épreuve. Vonnegut nous explique qu’il n’est pas religieux, mais qu’il considère Jésus Christ comme le plus grand homme ayant foulé cette terre, et le Sermon de la montagne comme la meilleure idée de l’humanité. Notre homme a un crédo, faire le bien autour de soi et ne pas suivre la loi du Talion… et surtout se réjouir de chaque bon moment de la vie, puisqu’ils ne sont pas si fréquents !  
D’un point de vu plus « opérationnel », il nous apprend aussi que les noyaux familiaux d’aujourd’hui sont trop petits (père, mère et enfants), ce qui engendrerait nos taux de divorce records… L’humain est fait pour vivre en petite tribus pour se sentir bien, et il précise, des communautés réelles et non virtuelles. D’ailleurs son aversion pour les produits numériques, qui ne servent qu’eux mêmes, comme le font aussi les grandes entreprises, me parle assez…
Bref, je pense que suivre certaines de ses leçons de vie peut être utile, comme se faire des groupes d’amis (des familles élargies) via des associations par exemple. Ou alors arrêter de penser à un bon vieux temps hypothétique : Pour Vonnegut, l’humanité a toujours pourri la Terre, est on est bien parti pour la détruire complètement… mais ça n’est pas une génération en particulier qui a enfoncé le clou (et surtout pas la sienne… à méditer).

Une bonne lecture, rapide et enrichissante !