« Le Chaos en marche tome 3 : La guerre du bruit » de Patrick Ness

La guerre du bruitJe profite de ce début d’année et du challenge des littératures de l’imaginaire pour terminer la trilogie du Chaos en marche. J’avais un peu peur de la manière dont l’auteur mettrait fin à cette série que j’ai beaucoup appréciée… Je n’ai pas été déçue ! Toujours autant d’action, d’émotion, et surtout une construction très dynamique. Un must read dans le domaine de la science-fiction et de la littérature fantastique !

Viola et Todd ne sont pas prêts de se reposer après leur combat contre le Maire Prentiss. La ville de New Prentissville est attaquée… non pas par l’armée de femmes de Maîtresse Coyle, mais par des milliers de Spackles ! Ces créatures autochtones, réduites à l’esclavage par les humains, se rebellent et sont déterminées à anéantir l’humanité. Mais c’est sans compter l’arrivée de nouveaux colons sur la planète…

Si nous étions plutôt focalisés sur les luttes hommes – femmes dans les deux premiers tomes, un troisième protagoniste apparaît ici. Les Spackles étaient tout de même visibles dans le début de la série, mais en demi-teinte. Là on en apprend plus sur eux… car l’histoire n’est plus seulement vue par Viola et Todd, mais aussi par 1017, le Spackle que Todd avait épargné dans le tome 2. La créature indigène à soif de vengeance, et est bien décidé à faire souffrir Todd autant qu’il a lui-même souffert.

Le Maire Prentiss, toujours debout, et Maîtresse Coyle, ne sont pas en reste. Contre l’ennemi Spackle, arriveront-ils à s’allier ? Surtout avec l’arrivée d’un vaisseau éclaireur humain, détenant une puissance de feu létale… Ces nouveaux colons pourront-ils faire la part des choses et éviter un génocide, d’un côté ou de l’autre ?

Une belle découverte quand même que cette trilogie !  Je la conseille aux fans du genre. La lecture est aisée, et surtout, on a toujours envie de tourner la page suivante. En refermant cet ultime tome, je n’avais qu’une envie : que la série continue !

IMG_0235.JPG

2 commentaires

  1. Ping : Challenge des littératures de l’imaginaire 2016 |

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>