« L’assassin royal tome 3 : La nef du crépuscule » de Robin Hobb

L'assassin royal 3 La nef du crépuscule Décidément, à lire un tome de la saga de L’assassin royal par an, on y sera encore en 2025… Il y a plus d’un an je fermais le tome 2 de la série. Comme le temps passe vite ! Heureusement, les challenge littéraires sont là pour me pousser à me remettre dans cette série de fantasy… voici donc ma lecture pour la lettre H du challenge ABC !

Les Pirates Rouges sèment toujours la confusion sur les côtes des Six-Duchés, entre leurs pillages et la « forgisation » des habitants. Pour essayer d’endiguer leur progression, le roi-servant Vérité à construit des navires rapides et puissants. Avec FitzChevalerie à leur bord, devenu maintenant un guerrier maniant l’épée et la hache, les Pirates ont du soucis à se faire !
Mais malgré l’utilisation de l’Art pour prévoir les attaques pirates, la stratégie de Vérité semblent ne pas fonctionner aussi bien que prévu… Sa seule solution pour sauver le royaume : retrouver les Anciens par delà les montagnes, un peuple légendaire, et leur demander de les aider à vaincre les Pirates Rouges. Et en tant que prince du royaume, c’est Vérité lui-même qui se charge de cette périlleuse tâche. Pendant son absence, FitzChevalerie va être englouti par les intrigues du château

J’ai toujours un peu peur de me lancer dans la lecture d’un tome de cette saga, car c’est finalement un livre assez dense malgré le fait qu’il s’agisse de fantasy. Il se passe beaucoup de petites choses, les situations évoluent doucement… Enfin comme la dernière fois je suis vite rentrée dans l’histoire et remis les noms sur les personnages.
L’histoire de FitzChevalerie prend progressivement une nouvelle direction durant ce récit, mais dans la logique des tomes précédant. Garçon d’écurie, assassin, apprenti Artiseur, porteur du Vif… Maintenant il est un guerrier en plus de tout cela ! Pour l’aider, il a Oeil-de-nuit son loup qui lui confère une force incroyable lors de combats, et Vérité qui arrive à communiquer avec lui avec l’art. Bref, plus que jamais FitzChevalerie oscille entre le monde animal et celui des humains. Côté coeur, il est Maintenant avec Molly, même s’il doit cacher leur relation.
Royal, le dernier fils du roi Subtil, est plus que jamais le personnage détestable du roman : l’archétype du prince envieux, perfide et couard. On espère bien que FitzChevalerie va lui faire sa fête à l’occasion !

Une lecture agréable, encore plus palpitante et dramatique je trouve que les tomes précédents. Rendez vous l’année prochaine pour le quatrième volume 🙂

ABC-2015

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>