« Axiomatique » de Greg Egan

AxiomatiqueÇa faisait un bon moment que j’avais entendu parler de Greg Egan, un des papes de la « Hard Science-Fiction« … Rassurez vous, rien de sale la dessous 😉
Dans la Hard Science-Fiction, les théories scientifiques (biologie, physique, informatique, psychologie cognitive…) utilisées dans le récit correspondent bien à l’état actuel de nos connaissances… Ce qui rend ces histoire encore plus inquiétantes, car l’auteur joue vraiment avec les limites de notre savoir.
J’ai donc mis un peu de temps à me lancer, mais j’ai enfin lu un de ses livres ! Axiomatique, un recueil de nouvelles paru aux Etats-Unis en 1995, et en 2006 chez nous. Une lecture parfaite pour le challenge ABC des littératures de l’Imaginaire !

Difficile de se focaliser sur quelques une des dix-huit nouvelles de ce livre pour résumer le style de l’auteur. Celles qui m’ont le plus marquées sont celles où l’auteur nous brosse un portrait de l’humanité futuretoutes les prouesses scientifiques sont possibles… Pour le meilleur, mais aussi pour le pire quand elles touches à l’eugénisme ou au désirs névrotiques.

Par exemple dans Le P´tit-Mignon un homme cherche à combler ses besoins de paternité en faisant commandant un bébé synthétique, censé vivre 4 ans et ne jamais dépasser l’âge mental d’un nouveau né. Mais a-t-il bien fait d’acheter une version taïwanaise contrefaite du P´tit-Mignon, pour économiser quelques dollars ?
Un amour approprié est vraiment flippant… Pour sauver la vie de son mari victime d’un grave accident, et en attendant que son corps cloné soit prêt, une femme doit le porter le cerveau de son conjoint dans son ventre deux ans, comme un foetus. Tout cela à cause d’un contrat d’assurance au rabais… Une histoire très perturbante, où on en vient à se poser des questions sur ce qu’on serait prêt à faire pour sa tendre moitié…
D’autres histoires sont plus positives, comme Eugène, où un super enfant censé être le joyau de la manipulation génétique revient dans le passé pour empêcher sa propre conception !
Le coffre-fort est assez troublant, l’histoire d’un homme qui « glisse » d’un corps à l’autre dans sa ville depuis son enfance. Il n’a pas d’identité propre, pas de vie à lui… Il emprunte celle de ses hôtes pour une journée, et glisse dans un nouveau corps le lendemain. Qui est-il en réalité ? A-t-il jamais été humain ? D’où vient cette malédiction ?

Globalement, ces nouvelles tournant autour de la présence de l’autre, de l’image de soi… m’ont beaucoup plu. Les concepts scientifiques manipulés par Egan sont pointus, cohérents, et c’est ce qui fait la force et l’intérêt de ses histoires. Entre la manipulation des gènes, les voyages dans le temps, l’immortalité grâces à des cerveaux synthétiques, les implants neuronaux pour changer les comportements… Il y a des dizaines de concepts avec lesquels s’amuser !
Personnellement j’ai eu plus de mal à comprendre et apprécier des récits avec des altérations de l’espace-temps, comme L’assassin infini où des villes entières glissent de dimensions en dimensions…

Globalement, voici un très bon ouvrage de science-fiction, très riche, avec un humanisme assez présent derrière les théories scientifiques… Contrairement à ce qu’on peut entendre sur la hard science-fiction qui s’attacherait plus aux sciences qu’au personnages dans les romans.
Je le conseillerai donc volontiers aux amateurs de SF et de formats courts !

challenge de l'imaginaire ABC 2014

Un commentaire

  1. Human After HAL

    Hello Loesha, je viens justement de le terminer et je partage totalement ton avis sur le recueil. Le plus grand thème de cette compilation est à mon sens le transhumanisme, et effectivement certaines nouvelles sont plus ardues du fait du background scientifique nécessaire à leur compréhension…

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>