« Le Sabre de Sang, tome 1 : Histoire de Tiric Sherna » de Thomas Geha

Le sabre de sang tome 1Je n’ai pas eu à hésiter longtemps pour le partenariat Folio de février : à peine ouvert mon mail d’invitation, j’ai vu le nom de Thomas Geha, et j’ai immédiatement sauté sur le roman qui était proposé !
Il faut dire que cet auteur a su se rendre sympathique à mes yeux suite à son don à la Team Alexandriz de A comme Alone… J’avais d’ailleurs beaucoup aimé ce roman mélangeant univers fantastique et SF d’anticipation, le tout dans les décors d’une France post-apocalyptique.
Bref, un roman de fantasy par Thomas Geha, ça ne pouvait que me plaire 🙂

Tiric Sherna est un guerrier et dignitaire shao, ou plutôt « était »… Il a été capturé par l’armée qivhvienne, un peuple d’hommes – lézards,  à laquelle aucuns peuples ou armée ne peut résister au sein des Sept Royaumes. Il est emmené à la capitale de ces repoussantes créatures, Ferza, où il est rapidement vendu comme esclave à la maléfique et perfide Zua Lazpoa, suivante de l’Impératrice… Loin d’en faire un serviteur, elle va lui prodiguer un entraînement plus que viril pour faire de lui un champion de l’arène, un gladiateur hors pair, prêt à porter son étendard devant les autres pontes de la ville… Mais Tiric n’oublie pas d’où il vient, et il n’oublie surtout pas son désir de vengeance et de liberté ! Et une série d’évènements va lui donner l’occasion de mettre ses projets en place…

Ce roman m’a fait penser à un mélange du jeu vidéo Elder Scroll III – Morrowind et des aventures de John Carter dans le pulp Une princesse de Mars. Bref, on est entre le medieval fantasy et l’heroic fantasy, et ça fonctionne plutôt pas mal sous la plume de Thomas Geha !
Le récit à la première personne, au travers le regard de Tiric, nous plonge dans l’action. Le rythme est soutenu, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Le vocabulaire propre à cet univers est rapidement assimilé, ainsi que les règles qui régissent cette société.
Le schéma narratif assez classique : un héros qui passe du statut de noble à celui d’esclave et va devoir prouver sa valeur en partant de plus bas que terre, un peuple d’oppresseurs n’ayant rien d’humain, mais dont un de ses membres se révèle digne de confiance, un peu de magie pour dénouer des problèmes,… dans une épopée au travers les villes, les déserts, les marais, et même les océans. Si la lecture est agréable dans son ensemble, j’ai été surprise par les dernières pages, qui relancent complément l’intérêt du lecteur et me donne envie de lire le second volume de cette saga !

Une très bonne lecture… il me faut maintenant me procurer la suite ! Je veux savoir ce qui va se passer !
Merci Folio pour ce très bon moment passé dans l’univers de Thomas Geha  🙂
Et au passage, une très bonne entrée pour le challenge Geek !

challenge_geek2014

5 commentaires

    • Loesha

      Si si il est paru, il est déjà dans mon panier pour un futur achat en ligne… Un bonne occasion d’acheter plein de bouquins en plus (parce que pour en acheter un seul, ça ne vaut pas le coup bien entendu ^^) !

  1. Ping : « Le Sabre de Sang, tome 2 : Histoire de Kardelj Abaskar » de Thomas Geha | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>