« Les Chronolithes » de Robert Charles Wilson

Les chronolithesA lire les critiques un peu partout sur Internet, l’auteur canadien Robert Charles Wilson fait parti des « nouvelles » stars de la science-fiction, avec des romans tels Blind Lake, Darwinia, Spin… et Les Chronolithes paru en 2001, que j’avais envie de lire depuis quelques mois déjà. Challenge ABC aidant, j’ai fini par m’y mettre ! 😉

En 2021, Scott Warden vit en Thailande avec sa femme Janice et sa fille Kaitlin. Informaticien en fin de contrat, il traîne dans la région avec Hitch son compatriote américain, dealer et vendeur de matériel de pêche.
Leur vie et celle de millions d’autres personnes va changer un beau jour lorsque cette rumeur arrive à leurs oreilles : il s’est passé quelque chose à quelques kilomètres de chez eux, à Chumphon au milieu de la jungle. Curieux, ils bravent les barrages militaires et les petites routes de montagne pour découvrir la source de tout ce bruit : un monolithe gigantesque, sorti de nul part et placé au milieu de la forêt dévastée… Et sur son socle une inscription qui fait froid dans le dos : le monument commémore la victoire dans le futur, 20 ans plus tard, d’un certain Kuin.
Les mois passants, le mystère se transforme en psychose mondiale quand un nouveau monolithe se plante en plein milieu de Bangkok, détruit la moitié de la ville et tue sa population, la gelant sur place.
Qui est ce Kuin ? A t-il vraiment le pouvoir de contrôler l’espace et le temps ? Que représentent ces chronolithes, des monuments ou des armes ? Quelle seront ces guerres qui se préparent 20 ans plus tard ?

Une idée complexe pour une histoire palpitante ! Je me suis laissée portée par le récit, dans l’espoir page après page de découvrir qui est ce Kuin et ce qu’il veut ! Mais signe d’un bon roman de SF qui fait réfléchir, la réponse ne nous tombe pas cuit dans le bec 😉

Les personnages sont très bien construits : je me suis attachées à eux grâce, avec leurs qualités et défauts… et pourtant je suis souvent assez difficile 😀
Scott essaye de garder un semblant de vie familiale, et il va en baver dans ces périodes de crise mondiale post-Kuin ! On a avec ce roman une bonne représentation de la manière dont nos sociétés pourraient réagir à ce type de chambardement : l’Asie de l’Est qui tombe dans le chaos des mafias, la Chine qui se referme sur elle même, les USA qui mettent toutes leur ressources dans l’armée et la défense au détriment du reste, les jeunes qui voient dans Kuin un nouveau dieu et partent en pèlerinage, les guerres civiles des pro et anti kuinistes… et par effet dominos, c’est toutes les civilisations modernes qui s’écroulent !
Pas fameux comme avenir pour l’humanité, et plus particulièrement pour Scott qui est finalement un enfant du début du 20ème siècle !

Mais nous allons l’apprendre au court de notre lecture, passé et avenir sont liés, le hasard n’existe pas… Il est beaucoup question de science, et dans des domaines très pointu que je ne connaissais absolument pas ! Le personnage de la physicienne Sue Chopra, génie de son siècle qui cherchera a arrêter les chronolithes, nous permet de découvrir des concepts complexes comme les espaces Calabi-Yau, les turbulences tau, le cube de Minkowski… un peu de théorie des cordes pour donner corps aux possibilités de voyage dans le temps et donc dans l’espace.
Rassurez vous, il n’est pas question que de science, mais aussi d’aventure ! Entre les rues malfamées des grandes villes américaines, le désert mexicain, Jérusalem, Bangkok… On voyage !

Une belle découverte, et mon roman préféré de Robert Charles Wilson pour le moment (je n’ai lu que Blind Lake il faut dire) !

challenge ABC

2 commentaires

  1. Sita

    Spin devrait te plaire dans ce cas ! A te lire, je retrouve toute la thématique de réaction de l’humanité face à leur fin qu’il avait développé dans celui-ci.
    Du coup, il va falloir que je mette le nez dans celui-là très vite, j’enfourche mon vélo et je vais de ce pas le voler à ma bibliothèque 😀

  2. Ping : « Les derniers jours du Paradis » de Robert Charles Wilson | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>