« La Princesse de Mars » d’Edgar Rice Burroughs

princesse_marsSuite de mes lectures pour le cours Coursera sur la littérature SF et fantasy… Autant dire que je ne lis plus que pour ça en se moment !
Une fois de plus, une superbe découverte, avec ce classique de la SF qui m’était totalement inconnu : le premier volet du Cycle de Mars, La Princesse de Mars, d’Edgar Rice Burroughs. Je l’ignorais, mais c’est cet auteur qui est le créateur de Tarzan ! Donc vous vous en douterez, ces romans ne sont pas très récents : 1912 pour ces deux créations… Mais la modernité de son roman fait qu’il pourrait très bien pu être écrit un demi siècle plus tard en mon sens !

John Carter, ancien soldat américain confédéré vivant en Arizona, se retrouve suite à un mauvais coup du sort poursuivi par des Apaches jusque dans une caverne. Laissé pour mort, il est pourtant bien vivant mais ne peut plus bouger… et se retrouve bientôt nu à contempler son propre corps. Il se retrouve alors projeté à travers l’espace pour se retrouver sur Mars, au milieu d’œufs énormes… bientôt rejoint par leurs parents : des créatures humanoïdes vertes, laides et immenses ! John va bientôt apprendre à connaître ces martiens Verts… et même à vivre des aventures palpitantes sur cette planète pour les beaux yeux d’une princesse martienne Rouge

Même si l’histoire frise parfois le cliché, avec John Carte le super-héros doté de capacités dignes de Chuck Norris, j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire !
On ne s’ennuie pas un instant, les personnages sont bien décrit, les gentils nous sont sympathiques et on a envie de voir les méchants souffrir… Et les animaux extra-terrestre sont vraiment délirants ! Bref, un très bon roman ! Et en plus on a le droit à une histoire d’amour un peu fleur bleu mais pas gnangnan 🙂
On est pas du tout dans un roman intellectuel par contre, il ne faut pas s’attendre à se poser des milliers de question quand on le lit ou après. Mais l’action est bien menée, et même si on sait que les gentils vont gagner, je me suis prise au jeu pour le simple plaisir de vivres des aventures dans le monde fantastique de Mars !

Avec ce livre je commence à comprendre d’où provient l’imagerie fantasy à base d’homme baraqué en string en fourrure et aux guerrières dénudées, rendues si célèbres par des illustrateurs comme Boris Vallejo, Frank Frazetta ou Luis Royo… Un romancier qui fait vivre ses héros a moitié à poil, comme John Carter ou Tarzan, en 1912, j’applaudis !

Seul bémol, la traduction de la version française que j’ai lu… pour commencer à rédiger mon essai je me suis penchée un peu sur la version originale, et il y a plus que des nuances qui sont mal interprétées, et notamment sur le dernier chapitre ! Je ne sais pas si les autres versions sont du même traducteur, mais privilégiez peut être celles-ci ?

Je suis donc très emballée et je vous conseille fortement cette lecture si vous êtes fans de SF ou fantasy : c’est une des bases du genre pour moi, qui va me permettre de lire et regarder différemment ce type d’oeuvres !  Heureusement pour moi, il y a 11 volumes qui composent le Cycle de Mars… j’ai de quoi voir venir pour les longues soirées d’hiver 😉

coursera_logo_SF

Un commentaire

  1. Ping : « Le Sabre de Sang, tome 1 : Histoire de Tiric Sherna » de Thomas Geha | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>