« Blast tome 3 : La tête la première » de Manu Larcenet

Blast 3J’ai un peu pris mon temps pour lire ce troisième opus de la saga Blast, ce dernier étant sorti en octobre 2012… Mais après tout, il faut être en bonne condition pour lire ce qui s’annonce déjà comme la série phare de cette décennie, et qui me permet de me réconcilier avec la BD européenne (et française en particulier :)) !

En même temps il faut avouer que Manu Larcenet n’est pas un auteur comme les autres pour moi : c’était déjà mon chouchou dans le magazine Fluide  Glacial que je lisais quand j’étais ado il y a quelques années (hum hum… une grosse décennie).
J’aime beaucoup son style graphique, son humour noir et acide, son regard tout de même lumineux sur la vie… Et le peu de fois où je l’ai vu en interview (sur No Life en l’occurrence), il m’a semblé être un mec très bien doublé d’un artiste complet.

Bref, dans ce tome 3, nous retrouvons Polza comme à chaque fois au commissariat, interrogé par les deux mêmes policiers… Si à la fin du tome 2 nous nous étions arrêtés sur Saint Jacky et le meurtre sous le pont d’une junkie, il n’en est plus question : l’heure tourne et il y a urgence… On imagine bien que les policiers n’ont plus que quelques heures pour faire cracher le « gros » morceau à Polza : ce qu’il a fait à Carole.
Dans ce tome il revient sur la trame principale de ses aventures de vagabond : comment il se retrouve en hôpital psychiatrique, s’en échappe et rencontre Carole. Le tout est ponctué de crises de manques, d’éveil à la nature, de visions de statues de l’Ile de Pâque, de rencontres bénéfiques et d’autres très destructrices… On en apprendra aussi plus sur son père, ses sentiments envers lui, sur la mort de son frère.
J’ai eu le sentiment qu’on dépassait ici les apparences de Polza : un être gros et gras, drogué et alcoolique, à la marge de la folie et de la société,et  à la recherche permanente du « Blast ».
On rentre vraiment dans son vécu, ses sentiments, ses souvenirs, ses peurs, ses souffrances… D’ailleurs j’ai trouvé ce volume beaucoup plus sur à lire que les deux précédents : il est beaucoup plus glauque, et certaines scènes m’ont vraiment marqué !
On commence à le comprendre d’une certaine manière… et on perçoit mieux les doubles facettes de sa personnalité : contemplatif et destructeur, mais reste tout de même une énigme

Maintenant que Carole est rentrée sur scène, je m’attend à ce que la série se termine rapidement… Encore un tome ou deux que j’attends avec impatience !
En attendant, prenez le train en marche ! Je vous conseille vivement cette série, sombre et pleine d’esprit !

blast_planche

Un commentaire

  1. Luna

    Enfin des réponses sur ce qu’on nous fait miroiter depuis le premier tome : je commençais à trouver le temps très très long pour le coup 😉
    Blast est vraiment une très chouette BD !

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>