« 7 jours à River Falls » d’Alexis Aubenque

7 jours à River Falls

Plus d’un an après ma première rencontre avec les habitants de River Falls avec ma lecture d’Un Noël à River Falls, me revoilà partie dans l’état de Washington pour découvrir enfin le premier volume de cette série du romancier français Alexis Aubenque, édité en 2008 !
Histoire de me motiver, ce thriller me permet de remplir un objectif dans le challenge Petit BAC 2013, catégorie Chiffre / Nombre !

River Falls est une petite ville dans les montagnes, à l’est de Seattle. La vie y est paisible… et c’est bien ce qui a attiré Mike Logan ici et lui a donné envie d’y devenir shérif, loin des tumultes et crimes de la capitale de l’état de Washington.
Mais les choses changent à River Falls ! A la tête de son équipe de policiers, il va devoir enquêter sur une affaire sordide : un jeune garçon est retrouvé mort au bord d’une route, son petit frère dans le coma dans le bois voisin… et deux jeunes femmes sont repêchées dans le lacs voisins. Rien n’a été épargné à ces derniers : viols, torture, et une mort violente !
Aidé par son ancienne petite amie profileuse au FBI, Jessica Hurley, Mike Logan va tenter de découvrir si un serial-killer a décidé de s’installer dans sa ville…

Comme vous l’aurez deviné, on est pas dans un histoire de Fantômette 😀
Scène gores et violentes parsème le livre, il y a pas mal d’action et assez peu de psychologie… et pourtant on se demande vraiment pendant toute une partie du livre qui est le tueur, et pourquoi il a fait ça !
J’ai assez accroché, même si j’ai parfois eu l’impression d’être devant une série télé tellement le récit est bourré de clichés : le shérif borné, le maire qui fait de la com’, le flic pourri et corrompu qui fout la merde, le flic gentil et timide qui est épris de justice, la profileuse géniale mais qui a des petit problèmes perso…, le méchant qui n’en est pas un finalement, le vrai méchant qui est un gros psychopathe depuis l’enfance, le curée pédophile, le juge cul-serré pas si clean, les journalistes sans scrupules, les étudiantespeu farouches… Et encore je parle des personnages uniquement, car les situations usent et abusent souvent des mêmes grosses ficelles

Mais ça fonctionne ! Comme avec une série policière américaine formatée, on ressent bien les motivations et sentiments des personnages, on en vient à détester ceux qui sont détestables, et apprécier les gentils… Enfin si de « vrais » gentils il y a ! Car aucun ne semble vraiment tout blanc ! Par exemple tous les flics du commissariat vont foncer comme un seul homme pour poursuivent la mauvaise proie jusqu’à l’assassiner… Ça fait un peu peur sur les capacités de la police, mais ça entretien la tension !

Chose amusante, les quelques critiques du système américain qui parsèment l’histoire : la peine de mort, la liberté toute puissante de la presse, le ridicule des thèses des Républicains… Bon, venant d’un auteur français ça fait sourire… Mais vu l’univers plein d’injustice et de violence qu’il dépeint, ça peut s’entendre 🙂

Bref, peut être pas le thriller du siècle (en tout cas il est en dessous d’Un Noël à River Falls pour moi !), mais ça se lit bien, c’est agréable, on rentre vite dedans… Que dire… J’ai bien aimé finalement 😀

 Challenge Petit BAC 2013

2 commentaires

  1. Ping : Challenge Petit BAC 2013 ! | geekette.fr
  2. Ping : « Un Automne à River Falls » de Alexis Aubenque | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>