« La Cité des Jarres » d’Arnaldur Indridason

La Cité des JarresLe challenge ABC m’a une fois de plus permis d’écouler un peu ma PAL, et surtout un livre qu’on m’avait offert lors d’un SWAP très sympa : Voyage en Terre Inconnue, où Comicboy m’avait offert un super colis autour de l’Islande ! Ça date je l’avoue (avril 2012), mais parfois il faut savoir prendre son temps !
Je ne suis pas encore partie découvrir cette île qu’il a tant apprécié, mais j’ai enfin lu La Cité des Jarres d’Arnaldur Indridason, édité en 2000 en Islande, qu’il a lui même critiqué sur son blog 🙂
Il s’agit en fait du troisième opus de la saga du commissaire Erlendur Sveinsson, qui se déroule à Reykjavík et ses environs. Bizarrement  les deux premiers romans de la série ne sont pas sortis en France… en revanche on peut tous les trouver du troisième au neuvième.

Sale temps à Reykjavík, où un vieil homme est retrouvé mort, le crâne fracassé, dans son appartement. Le commissaire Erlendur est sur le coup, accompagné de Sigurdur Oli et Elinborg. Rien ne semble distinguer ce crime d’un meurtre islandais classique, basique et violent, si ce n’est un mot écrit sur un morceau de papier retrouvé sur le corps : « Je suis lui ».
Poussé par son instinct, Erlendur va mener une enquête minutieuse, et faire resurgir bien des secrets autour du personnage du mort, Holberg, qui était loin d’être un enfant de chœur

Ambiance sombre et glaciale dans ce roman policier… Entre l’Islande pluvieuse et la rudesse de l’histoire, il faut avoir le cœur bien accroché !
On voyage dans le temps jusqu’aux années 60, où on découvre des secrets de familles pas très heureux, où il est questions de maladie, de viol, de mort… Et quand on revient dans les années 2000 auprès d’Erlendur et de sa fille Eva Lind les choses ne sont pas plus roses : drogue, violence, règlements de compte, pédophilie, collectionneurs d’organes… L’Islande, c’est loin d’être uniquement un pays de bains chauds !

J’ai bien aimé le style sombre, lapidaire, brut, et très rythmé du roman…. on rentre vite dans l’histoire, les chapitres courts nous emmènent toujours plus en avant.
Le plus difficile pour moi aura été de me mettre à l’islandais ! Les prénoms exotiques, l’absence de noms de familles obligent à se concentrer un peu quand même 😉

Je n’ai maintenant qu’une envie, lire la suite (puisque je ne pourrai pas encore lire les premiers), et voir comment Erlendur va s’en sortir entre sa fille qui essaye de sortir de la drogue, et ses enquêtes dans les nuits glacées islandaises !
Je vous le conseille donc, ce roman… et je ne dois pas être la seule à l’apprécier puisqu’il a reçu de nombreuses récompenses !

 challenge ABC

6 commentaires

  1. Ping : Challenge ABC 2013 | geekette.fr
  2. Frankie

    Je l’avais lu pour le Challenge ABC aussi l’an dernier et j’ai vraiment apprécié l’histoire et l’atmosphère. Pour les noms, je n’ai pas eu trop de problème car j’avais visité l’Islande en 2001 :)) En tout cas, moi aussi j’ai envie de continuer à suivre Erlandur, d’ailleurs La femme en vert est inscrit dans mon challenge ABC de cette année.

    • Loesha

      Je viens de voir que « La femme en vert » est lui aussi primé et en plus bien noté sur le site de Livraddict ! Tu me tente en me parlant de ce roman… La quatrième de couverture laisse présager une histoire assez glauque !

  3. Petite Fleur

    « La femme en vert » est peut être mon préféré de la saga (en tout cas ceux publiés en France, car je ne lis pas encore l’islandais). Une histoire qui se dessine dans le passé et dans le présent, vraiment intéressant. J’aime beaucoup l’ambiance assez glauque tout de même qui se dégage de l’Islande qu’Indridason dessine.

  4. Ping : « La femme en vert » d’Arnaldur Indridason | geekette.fr
  5. Ping : Récap’ des challenges de 2013 | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>