« Marionnettes humaines » de Robert Heinlein (Etat de l’Iowa)

Et nous y voilà enfin au dernier état de notre grand tour des Etats-Unis ! Un an après mon premier billet (à 3 jours près ;)), je termine l’excellent challenge « 50 états, 50 billets » ! Mais j’y reviendrai plus tard lors d’un post récapitulatif 🙂
L’Iowa, qui n’a pas été une mince affaire pour y trouver un livre s’y déroulant ! Il faut dire que c’est le genre d’état qu’on a du mal à situer sur une carte…
Heureusement, j’ai fini par tomber il y a une dizaine de jour sur cette référence qui m’a un peu sauvé la mise : Marionnettes humaines de Robert Heinlein, un des auteurs de l’Age d’Or de la Science-Fiction, avec Isaac Asimov, Clifford D. Simak, Arthur C. Clarke…
Ce roman a été écrit en 1951, dans la dernière décennie de cet Age d’Or, qui va de 1920 à la fin des années 50. Bref, un classique à lire assurément, qui me permet de me replonger dans ce genre que j’aime autant après une longue période d’abandon.

Sam est un agent secret aux services du gouvernement des Etats-Unis, en 2007. Il est habitué aux missions spéciales, mais celle qui l’attend va bouleverser sa vie et celle de tous les américains : une soucoupe volante a atterrit à Des Moines en IowaLe Patron des services secret part avec Sam et une nouvelle recrue, Mary, enquêter sur place… mais aucune trace de martiens, et l’engin spatial a disparu ! Entre interrogations et stupeurs, les dirigeants du pays ont du mal à croire dans la véracité d’une visite extra-terrestre
Mais bientôt l’amère réalité les rattrape : les visiteurs ne sont pas de gentils humanoïdes mais des larves parasites pouvant prendre le contrôle de n’importe quel être humain, et en faire son esclave… Vont-ils réussir à dominer toute l’humanité ?

On est dans le bon vieux classique de SF, avec une thématique vieille de la Guerre des Mondes de H. G. Wells ! Mais on pardonnera à Robert Heinlein les poncifs de la SF… puisque c’est presque lui qui les a inventés : envahisseurs malfaisants vulnérables à un petits trucs tout bête, les instances dirigeantes et l’armée régulières aveuglés par leurs schémas de combats ordinaire qui vont mener le pays à sa perte… mais heureusement un groupe réduit de héros sauvera le monde libre…
Et si on veut rester dans les trucs amusants, la vision du futur d’un homme des années 50 est pas mal non plus : l’histoire est très centré sur les USA, leader du monde civilisé. La Russie est toujours communiste et fermée aux communications extérieures, l’Europe compte à peine, les voitures volent, des pilules magiques permettent de rallonger sa perception du temps, l’homme à colonisé Vénus… En revanche point de réseaux de communication globale type Internet, ou d’instances politiques mondiales…

Sorti de ces petites anecdotes, le récit garde tout de même son intérêt : l’écriture est dynamique, l’histoire est riche, et on a pas mal d’humour et de petites surprises. Par exemple l’opération qui vise à ce que tous les gens se baladent à poils à Washington pour prouver qu’ils n’ont pas de parasites extra-terrestres sur eux 😉
En revanche on s’attache peu à la psychologie des personnages même s’ils ont un petit vernis qui les rend humains et sympathiques… On est vraiment à fond dans l’action. Par moment ça m’a un peu gêné : les situations évoluent vite parfois, et on saute un peu d’une scène à l’autre comme ça, en deux lignes !
Et côté message on ne tourne pas autour du pot : critique du communisme, appel pour le contrôle de tous le pays (communication, politique…), encensement de l’impérialisme US (par la négation même d’autres pays ailleurs…), responsabilité individuelle face à une crise (milices, sacrifices, vertus des « héros »)…
A voir pour le côté bourrin, mais Starship Troopers (le film de Paul Verhoeve) est tiré d’un autre de ses roman : Etoiles, garde-à-vous !… Heinlein, un auteur « velu » ? 🙂

Bon, ça n’est pas mon livre de SF favori, mais malgré la thématique assez classique, et surtout la fin légèrement attendu, je ne regrette pas ma lecture ! Peut-être parce que je l’ai prise au second degré ?
J’ai je crois un ou deux roman de cet auteur de côté… je risque de remettre le nez dedans assez rapidement pour confirmer ou non cet attrait 🙂

 

Une partie du roman se passe en Iowa, première région envahie par les visiteurs de l’espace.
Il s’agit d’un état du Middle-West, dont le nom « iowa » hérité de son fleuve signifie en amérindien « beau pays ». Les explorateurs français qui y faisaient commerce avec les tribus locales, et les premiers colons ne s’y sont donc pas trompés en s’y installant à partir de 1833.
En 1846 l’Iowa devient un état des USA, et se bat aux côté de l’Union lors de la guerre de Sécession. Après la guerre, l’immigration augmente nettement et l’Iowa atteint le million d’habitants. Aujourd’hui, il y a 3 millions d’âmes vivants sur ces terres.

Du fait de sa situation, de ses paysages de plaines et de son climat continental, l’Iowa vit surtout de ses revenus agricoles : maïs et soja, élevage, produits laitiers…
Mais ils ont aussi su faire une reconversion vers les secteurs de l’industrie, surtout après la Seconde Guerre mondiale : produits chimiques, appareils électriques…

La capitale Des Moines dont il est beaucoup question dans ce roman est la plus grande ville de l’état, mais abrite tout juste 200 000 citoyens ! Malgré son image de région agricole, la plupart des habitants quittent les campagnes pour la ville… voir même quittent l’état ! L’Iowa fait parti de ses endroits où la fuite des cerveaux cause quelques problèmes…

Bref un état dans la moyenne des USA que ce soit pour l’économie, la démographie… et pas vraiment une région touristique pour ce que j’en vois.
Je comprend que peu d’auteurs aient écrit dessus (je suis dure, je sais ;)). On ne terminera donc pas ce challenge sur un cri d’enthousiasme 😀

9 commentaires

  1. Aaliz

    Hmmm je ne sais pas quoi penser, ça me tenterait bien mais en même temps s’il n’y a que de l’action et pas de surprise, j’ai peur que ça ne me plaise pas. Pourtant comme tu le dis Heinlein est un incontournable du genre et j’aimerais bien l’essayer. Peut-être avec un autre titre ?

  2. Adeuxlignes

    Comme il est mignon ce blog ! J’adore le titre !
    Je ne connaissais pas cet ouvrage, peut être me lancerais-je dans sa lecture, j’aime assez la SF.
    J’ai lu dernièrement Martiens, go home ! Une invasion extraterrestre (ou pas) pleine d’humour !

  3. Aurélien

    Bonjour. Très sympa ton blog. Je viens juste de tomber dessus en faisant des recherches. Je ne sais pas si tu ne parles que de romans de SF, mais en tout cas le roman « Sur la route de Madison » de Robert James Waller (plus tard adapté au ciné par Clint Eastwood) situe son action dans le comté de Madison, en Iowa. C’est un très beau roman. Si l’Iowa n’a pas inspiré beaucoup d’écrivains, il a en revanche inspiré par mal de réalisateurs : « Une histoire vraie » de David Lynch, « Field of dreams » avec Kevin Costner, notamment.
    Bravo encore pour ton blog !

    • Loesha

      Non non, je ne parle pas que de SF (même si j’aime beaucoup le genre). Merci pour tes infos sur les films situées en Iowa, je ne connais pas Field of Dreams, mais j’ai déjà vu Une histoire vraie (très bien d’ailleurs, j’adore l’historiette avec la route aux cerfs suicidaires…).
      Merci pour tes encouragement aussi 🙂

  4. Ping : « Une porte sur l’été » de Robert Heinlein | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>