« Hunger Games, tome 3 : La révolte » de Suzanne Collins

Suite et fin de la superbe série des Hunger Games ! Après avoir été voir le film retraçant le premier épisodes il y a quelques semaines, j’ai été prise d’un appétit de connaître la fin de l’histoire ! Et quelle fin !
C’est assez rare les séries qui se bonifient avec le temps, et Suzanne Collins a réussi ce tour de maître. J’étais assez dubitative quand je voyais sur les forums et blogs les gens dire que le troisème opus était le meilleurs, et finalement je dois bien avouer qu’il est très très bon… et peut être bien le plus intéressant de la série.

Katniss est sauvée par le District Treize après la fin quelque peu explosive des derniers Hunger Games… et les choses sont loin d’être roses : elle est blessée et hospitalisée, Peeta n’a pas pu être sauvée et est pris comme otage par le Président Snow… Heureusement, Gale est a ses côté, ainsi que sa mère et sa soeur Prim, et d’autres alliés de l’arène comme Finnick. Mais le District Treize est loin d’être un l’espace de liberté qu’on pouvait imaginer, tout le monde se prépare depuis de nombreuses années à la guerre contre le Capitole : restrictions, régime quasi-militaire, et surtout une vie souterraine rythmée au gré des obligations au profit de cette société Rebelle dirigée par Coin. Celle dernière fait tout pour protéger sa population, mais aussi pousser les autres Districts à la révolte.
Là, Katniss va pouvoir une fois de plus devenir un symbole de la révolution, « le geai moqueur« , que les Rebelles espèrent bien utiliser pour leur guerre, aussi bien sur les ondes que sur le terrain.

Voici un bref résumé du début du livre, et c’est difficile d’en dire plus sans révéler des clés de l’intrigue qui rendent ce récit passionnant et surprenant !
Comme dans les autres romans de la série, le style est direct, dynamique… on ne s’ennuie pas une seconde. Mais il est beaucoup plus sombre que les précédent. Beaucoup d’action, mais aussi énormément de réflexion : plus politisé, et pas mal d’idée autour de  la notion de régimes oppresseurs… Pendant toute la lecture du roman, on se demande où sont vraiment les gentils et où sont les vrais méchants… Donc pas aussi manichéen que les deux premiers volumes en fait.
Et cette finaucune déception sur la manière dont est conclue l’histoire, même si elle laisse pas mal de pistes pour la réflexion personnelle 🙂

Bref, je suis enchantée par cette série, et plus particulièrement ce dernier volume… Franchement je le conseille à tous ceux qui ne sont pas rebutés par la littérature jeunesse, et ont envie de découvrir un best-seller du style SF dystopique ! Pour le coup, un coup de coeur pour l’ensemble de la série ! 😀

3 commentaires

  1. Petite Fleur

    Marrant, perso je suis moins convaincue que beaucoup par ce troisième titre. Je préfère de loin le premier. En même temps, c’est celui qui met dans l’ambiance, celui qui donne les premiers frissons et nous attache à certains personnages. Les premières fois sont souvent les plus marquantes.

    • Loesha

      Oui, je suis plutôt d’accord avec toi concernant l’effet de surpruse du premier… mais je trouve que le dernier réussi à renouveller un peu plus l’histoire (surtout plus que le second), tout en se basant sur le background original… c’est ce qui me plait dedans 🙂

  2. Ping : « Battle Royale » de Koushun Takami | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>