« L’étoile » d’Arthur C. Clarke

Voici le dernier livre de la série « les chefs d’œuvres de la SF prêté par mon beau-frère ». La couverture ultra vintage qui fleure bon les années 70 m’a un peu fait peur sur le coup, mais il s’agit en fait de bonne SF classique, et non des fantastiques aventures de Xena la guerrière dans l’espace 😀

Petit aparté pour dire que les artistes comme Boris Vallejo (à qui on doit cette illustration), Luis Royo,  Frank Frazetta… donnaient un petit côté sexy ultra décalé aux roman qu’ils illustraient, mais les rendaient en même temps si attrayants ! Il a autant à imaginer en les regardant qu’en lisant le livre 🙂
Force est de constater que la mode des illustrations des couvertures de roman est moins dans le narratif maintenant, leur esthétique est digne des préceptes du Bauhaus dorénavant… enfin bref, passons…

Il s’agit d’un recueil de nouvelles, dont les intrigues tournent essentiellement autour de l’espace, des voyages spatiaux, les extra-terrestres, les voyages dans le temps, la colonisation de planètes… Et comme souvent avec Arthur C. Clarke, on s’aperçoit qu’il a posé les bases de la SF, avec des thématiques qui peuvent sembler classiques mais qui fonctionne diablement bien !
Ce recueil édité initialement en 1958, mais il contient des textes écrits pendant toutes les années 50. Donc bien avant le premier pas de l’homme sur la Lune, ce qui donne à ces nouvelles une dimension un peu prophétique : il touche du doigt certaines technologies qui seront utilisées bien des années plus tard (comme les capsules habitées, les stations lunaires, bases spatiales et satellites permettant d’élargir les communications sur Terre…), tout en rêvant aux possibilités offertes par celle-ci.
Il s’interroge aussi sur ce que ces découvertes impliquent dans la vie de l’homme : changement de la structure de la société, religion, notion d’héritage, amour…

L‘écriture est fluide, simple, mais très riche de détails, et éveil l’imaginaire ! De plus C. Clarke à un réel sens de la chute, ce qui fait que le format de la nouvelle colle complètement aux différentes histoires ! Et cerise sur le gâteau, je découvre ici un auteur de SF qui a un vrai sens de l’humour, qui verse plutôt dans l’ironie, mais qui fait parfois sourire… C’est assez rare dans ce domaine pour être souligné 😉

Une lecture que j’ai bien apprécié, le format est parfait, rapide et facile à lire… Donc je le conseille ! En revanche il n’est plus édité : marché de l’occasion et bouquiniste seront de mise pour le découvrir !

Un commentaire

  1. Ping : « Histoires d’envahisseurs » – Collectif | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>