« Le soleil des Scorta » de Laurent Gaudé

Lecture découverte, avec ce roman qu’on m’a offert pour Noël dernier… J’ai été un peu longue à m’y mettre, ma PAL ne désemplissant pas.
Et puis je me suis dit qu’il était tant que je lise ce roman affublé du ruban du prix Goncourt 2004… De plus Laurent Gaudé a l’air d’être un auteur assez apprécié quand je parcours les forums littéraires !
Après La Horde du Contrevent, c’était finalement un choix de roman idéal,  tant il est opposé à celui-ci. Pas de vent amis une chaleur écrasante, pas d’univers épique et fantastique mais une saga familiale au milieu de la Grande Histoire…

On suit sur un siècle, la lignée des Scorta à Montepuccio dans la région de Pouille, au Sud de l’Italie, à partir de la fin du 19ème siècle.
On commence par la naissance du grand-père, issus des amours fugaces d’un bandit et d’une vieille fille, la manière dont il va devenir un criminel et amasser des fortunes… Mais c’est surtout autour de ses 3 enfants que le récit prend forme : poussés par leur extrême pauvreté, ils partent pour New-York à l’époque des grandes vagues d’immigration vers les Etats-Unis, puis reviennent au village un peu plus riche pour essayer d’y vivre,  d’y trouver leur place, de construire quelque chose de durable et à leur tour aussi avoir des enfants, petits-enfants… qui perpétueront le nom des Scorta.

Un livre qui se lit très vite, se dévore même, tant l’image de l’Italie que l’histoire emporte avec elle est magnifique : malgré la rudesse de cette terre asséchée par le soleil, où les pierres sont plus nombreuse que les brins d’herbes, on a envie d’aller dans cette région, toucher les oliviers, s’asseoir à l’ombre sur la place du village et de vivre à son rythme. Bref, un tableau d’une grande beauté qui invite au voyage et à la découverte, même si le grand malheur des Scorta est finalement dans ce récit de rester enraciner dans ce village !
On n’est pas dans un roman sur la naissance d’un empire  mafiosi comme j’aurai pu le croire au départ. Chaque personnage, se pose un jour ou l’autre la question de sa place dans la famille Scorta, sur son individualité, son destin, et tente de faire au mieux avec les cartes que la vie lui a donné. Une jolie leçon de vie, sur les valeurs familiales et le prix de l’héritage sous toutes ses formes.

Une lecture bien agréable que j’ai appréciée et que je conseille. Un peu de soleil alors que l’automne est là, ça ne peut pas faire de mal 🙂

2 commentaires

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>