« La colère des aubergines » de Bulbul Sharma

Coup double avec cette lecture : je rempli une case de plus pour ma seconde session du challenge Petit BAC (catégorie « végétal »), et je valide un légume supplémentaire pour le challenge des fruits et légumes littéraires !

La colère des aubergines est un incontournable quand on veut parler végétaux, c’est pour cela que j’ai tout de suite eu l’idée de ce livre pour remplir cette mission, sachant qu’il avait rencontrée son petit succès lors de sa sortie en 2002.
Il faut dire que beaucoup de choses sont réunies pour inviter au voyage et au rêve : des histoires courtes et amusantes, dont l’axe central est la cuisine indienne… et cerise sur le gâteau, des recettes proposées par l’auteur à la fin de chaque chapitre. Tout cela donne l’eau à la bouche 🙂

Les nouvelles traite tour à tour d’histoire à la première ou troisième personne, comme ceux relatant des souvenirs d’enfance de celliers remplis de victuailles interdits à tous les membres de la famille sauf à la grand-mère qui détenait la seule clé, ou encore la recherche d’un prêtre brahmane à empiffrer pour fêter les morts…
D’autres récits nous présentent les joutes culinaires d’une épouse et de sa belle-mère pour contenter un homme, l’appel d’un vieil homme sur son lit de mort qui revoit les meilleurs mets préparé par ses épouses qui l’ont quitté, le voyage et échanges de nourriture de familles au bord d’un train, ou les délires d’une femme au régime qui ne pensent qu’aux sucreries et pâtisseries…
La structure sociale se dessine au travers ces plats et repas, et rend réelles et très attrayantes toutes ces histoires !

On s’aperçoit que dans la culture indienne, comme dans beaucoup d’autres, la cuisine à une place centrale dans la vie des gens : rites religieux, fêtes, hiérarchie familiale, cuisine-plaisir, démonstration d’amour… Via ces petites histoires j’ai découvert une Inde que je ne connaissais pas, beaucoup plus riche et fastueuse que les images que j’avais en tête. On est loin des clichés des bidonvilles ou des ascètes végétaliens, ou des mauvais resto-buffet parisien…  Bref, le bonheur passe par le goût on dirait bien !

Un livre sympa à lire, qui fait passer un agréable moment, et m’a en plus donné envie de découvrir « la vraie » cuisine indienne !

3 commentaires

  1. Ping : Challenge Petit BAC, one more time ! | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>