« Gunnm » de Yukito Kishiro

Cette série de manga m’a été prêtée par par Petite Fleur, qui à en croire son avatar, est fan de la série (ou du moins de l’héroïne Gally ;)).
Un collègue m’avait déjà parlé de cette série il y a quelques années, en me la ventant… je me suis donc dit que je me devait de la lire.
Au Japon, Gunnm est sorti entre 1990 et 1995… ce qui en fait pour moi un « classique ».
Avant de m’y lancer, je pensais me retrouver face à un manga du même acabit que Berserk (sorti à la même époque), mais dans un univers futuriste plein de cyborg, un peu comme dans Ghost in the shell.

Pour le scénario, on suit sur 9 tomes l’histoire de Gally, humaine au corps cybernétique. L’histoire commence lorsqu’elle est retrouvée en très mauvais état dans la Décharge, par Ido. Médecin / roboticien / chasseur de prime, il va la remettre sur pied, et lui offrir un super corps de combattante.
La Décharge est une zone située sous la ville flottante de Zalem… la ville est laissée au règne de la violence et à la pauvreté, remplie de citoyens-esclaves qui doivent servir et nourrir les habitants de Zalem… sans qu’aucun contact ne soit possible entre les deux cités.

Dans la première partie de la série, on suit Gally dans ses activités de Hunter Warrior : chasseuse de prime (il n’y a pas de police pour les civils de la Décharge). Cette partie est assez accès sur la baston et la violence de la vie dans la ville, mais aussi sur la manière dont les habitant de la Décharge sont spoliés par la ville flottante. On apprend aussi à connaître les différents personnages principaux.
Dans la seconde partie, elle devient compétitrice de Motorball, un jeu d’arène qui ressemble assez au Rollerball de Jewison. Pas mal de scènes d’action, courses etc…
Après un nouveau passage dans l’univers de la Décharge, Gally devient un agent « tuned » à la solde de Zalem, qui devra aller régler leurs comptes à des terroristes semant la terreur dans les fermes basées sur terre, alimentant la ville flottante.

J’ai bien aimé l’univers de Gunnm, même si les univers cyberpunk ne sont pas spécialement ma grande passion… ça me rappelle les ambiances que j’ai pu voir dans Blade Runner, ou encore le jeu vidéo Final Fantasy VII… et j’en passe. Bref, pas mal de références…
Le personnage de Gally est très charismatique, sexy sans être vulgaire… la street-warrior comme on aime 😉

Les thèmes traités ont déjà été vus ailleurs, mais restent tout de même intéressant, comme la question de l’humanité face à la robotique : où est la frontière ? De même sur la division des terres entre des dominant / dominé, ce qui nous donne une bonne histoire de contre-utopie…

En revanche j’ai beaucoup moins accroché sur le développement du scénario : on a l’impression qu’il n’y a pas de suite logique entre les différentes parties du manga… par moment je me suis dit « Tiens, on arrive dans la partie où on va vraiment rentrer dans le coeur de l’histoire »… et en fait non, l’auteur passe à une autre idée 3 chapitres plus tard -_-‘.
Et comme souvent, je ne suis pas plus convaincue par la fin.
Bref, le tout me semble à la fois confus et en même temps pas assez fouillé pour vraiment me tenir en haleine de bout en bout.

Selon mon collègue qui m’en avait parlé la première fois il y a quelques années, Yukito Kishiro aurait appris au cours de la série Gunnm qu’il avait une maladie qui ne lui permettrait pas de finir la série convenablement, et il aurait terminé précipitamment ce manga en le clôturant de manière un peu abrupte avec le tome 9.
Une autre série qu’il a signé quelques années plus tard offre une fin alternative : Gunnm Last Order. Elle permettrait de reprendre juste avant la fin et de repartir vers de nouvelles aventures (vu que je n’était pas emballée par le scénar’ bien avant le tome 8, je passerai mon chemin).

Personnellement je n’ai pas été super emballée par Gunnm, peut être m’attendais-je à un monument qui me scotcherai sur place ? C’est une bonne série cyberpunk quand même, peut être la plus ancienne parue en Europe, d’où l’engouement ?
Bref, je reste sur ma faim…

5 comments

  1. Petite Fleur

    Il faudrait que je la relise tout de même… Je me souviens juste avoir apprécié ce premier manga que j’ai eu, un classique du genre effectivement. Et j’avais flashé sur Gally en street-warrior pour reprendre ton expression 🙂

    • Loesha

      C’est clair que Gally est un personnage très sympa, je comprend que tu ais aimé (combi en cuir moulante et tout :p).
      Après si c’est ton tout premier manga, c’est sur qu’une relecture s’impose ! (au moins on pourra débattre :D)
      Je me dis souvent que je devrai replonger dans le premier manga que j’ai ouvert : « Video Girl Ai ». J’avais trouvé ca génial à l’époque, mais j’ai peur que ça ai pris un sacré coup de vieux depuis 1996 😡 (et en plus il faudrait que je les achète :/)

  2. jo

    J’ai la série des Gunnm et des vidéo girl Ai aussi. J’ai relu cette dernière il y a peu, et j’avoue que j’ai moins accroché qu’à l’époque. Par contre les Gunnm, je suis fan, je les relie avec plaisir à chaque fois. Les dessins, je les trouve superbes, les mouvements, les expressions, la mise en page, tout me plait. Le personnage principal est attachant, charismatique. Je crois qu’avec Evangelion c’est une de mes series préférées.

    • Loesha

      Tout à fait d’accord avec toi pour la qualité graphique ! Ca fait quelque temps que je lis des mangas qui ne m’emballe pas niveau dessins, ça m’a fait du bien de retrouver de belles planches 😉
      Idem pour Gally, mais aussi tous les personnages qui sont très sympa.
      Ce que je regrette peut être en fait, c’est que le scénario soit pas plus développé par moment :s (et peut être aussi le fait que je suis pas branché cyberpunk naturellement).
      Evangelion, je ne l’ai vu que par moment en anime sur C+… j’ai du mal à juger.
      Pour Vidéo Girl Ai, faut vraiment que je mette la main dessus en occaz’ 😉

  3. Ping : « Death Note » de Obha et Obata | geekette.fr

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>